Retour à la liste
News

Emmener son vélo dans le car – Mini-série sur l’intermodalité 3/3

mercredi 25 août 2021
Voyager à vélo sur les itinéraires EuroVelo est une incroyable façon de découvrir l'Europe, mais il arrive que certains trajets à vélo ne soient pas toujours faisables ou que vous souhaitiez simplement arriver à votre point de départ frais et dispos. Dans ces cas-là, un voyage en car peut s'avérer bien pratique. Les autocars longue distance sont un mode de transport relativement bon marché, pratique et bien desservi qui, associé au vélo, peut vous emmener aux quatre coins de l'Europe.

Les cars sont depuis longtemps une alternative au train en Europe, en raison de leur faible coût et de leur capacité à relier des petits villages isolés. Le car est un moyen de transport très utile, tout particulièrement dans le Sud-Est où le réseau ferroviaire n'est pas aussi développé. Malgré cela, les services de cars s'adressent rarement aux cyclistes et il peut être difficile, voire impossible, de voyager en car avec son vélo. Dans la troisième partie de notre mini-série sur l’intermodalité, nous vous présentons le sujet du transport des vélos dans les cars longue distance et les changements souhaitons voir pour l'avenir.

La réglementation sur le transport en car n'est toujours pas adaptée aux vélos

Les mauvaises nouvelles d'abord. La plupart des autocaristes européens sont encore loin d'être adaptés au vélo.

La Fédération européenne des cyclistes (ECF) a étudié 61 compagnies européennes d’autocars longue distance en fonction du niveau d’accessibilité pour les vélos. Sur ces 61 compagnies, il n'est possible de réserver un espace pour un vélo que chez 10 d’entre elles. 23 opérateurs autorisent les vélos sous certaines conditions (généralement s'ils sont rangés dans un coffre à vélo) ; enfin 28 n'autorisent pas les vélos à bord (sous quelque forme que ce soit) ou ne fournissent aucune information sur le transport de vélo.

Des compagnies d'autocars bien connues, comme Eurolines, qui opère dans toute l'Europe, ou National Express au Royaume-Uni, n'autorisent pas le transport de bicyclettes qui ne peuvent pas être démontées ou emballées dans une boîte ou un sac à vélo. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour ceux qui prévoient de faire un voyage transeuropéen à vélo, car le transport d'un sac ou d'une boîte à vélo n'est certainement pas faisable d'un point de vue logistique. La situation ne va pas en s’arrangeant lorsque l’on sait qu’auprès de certains opérateurs il n'est pas toujours possible de réserver un emplacement pour son vélo. Au lieu de cela, les passagers doivent se présenter et payer un supplément directement au conducteur. S'il n'y a pas de place pour le vélo, le passager doit attendre la prochaine correspondance.

Un peu d'espoir pour les cyclistes

Heureusement, il y a aussi de bonnes nouvelles.

Flixbus, le plus grand opérateur d'autocars longue distance d'Europe, autorise le transport de vélos sur ses lignes. Le transport de bicyclettes est soumis à la disponibilité et s’accompagne d’un supplément de 9 euros. Il est toutefois possible de réserver un emplacement vélo à bord à l'avance, ce qui est particulièrement utile car la compagnie est active dans presque tous les États membres de l'UE (bien que pas tous) ainsi qu'au Royaume-Uni, en Suisse et au Biélorussie.

En Croatie, le transport de vélos dans les bus et les cars est également possible. Outre Flixbus, il existe également Autotrans Rijeka qui propose un transport de vélos vers l'île de Brač, ainsi que les lignes de bus ZET dans la ville de Zagreb (numéros : 102, 103 et 105) vers le parc naturel de Medvednica et le sommet de Sljeme.

De même, au Portugal, la Rede de Expressos, qui assure des liaisons entre des centaines de destinations à travers le pays, plusieurs fois par jour, autorise le transport de vélos. Vous pouvez transporter votre vélo sur Rede Expressos / Renex pour un coût supplémentaire de 5 euros, avec la possibilité de faire une pré-réservation exclusive en ligne. Un total de quatre unités par véhicule, y compris les bicyclettes et les planches de surf, est autorisé.

En Finlande, il est possible de transporter son vélo avec les autocaristes Pohjolan Liikenne, ExpressBus et Eskelisen Lapinlinjat, mais le service est limité. Il faut donc vérifier la disponibilité à l'avance auprès du service client ou de l'autocariste. Pour Eskelisen Lapinlinjat, un emplacement pour vélo peut être réservé lors de l'achat du billet en ligne.

Transport de bicyclettes sur Autotrans Rijeka, Croatie ©IIya Kuzhekin
Transport de bicyclettes sur Autotrans Rijeka, Croatie ©IIya Kuzhekin

Pour une meilleure prise en charge des vélos dans les autocars dans le futur

L’un des obstacles majeurs à l’amélioration des services est l’extrême hétérogénéité des réglementations relatives au transport de vélos dans les autocars. Cela s'explique en partie par le fait que le transport de bicyclettes dans les autocars longue distance ne figure pas dans la législation européenne sur les droits des passagers du transport par autobus et autocar. Les opérateurs de cars ne sont pas obligés par la loi à transporter un nombre minimum de vélos, contrairement à la législation récemment mise à jour sur les droits des passagers ferroviaires, qui impose un minimum de quatre espaces réservés aux vélos par train.

L'ECF souhaite donc insister pour que la législation existante sur les droits des passagers des bus et des autocars soit mise à jour afin de mettre en œuvre des dispositions relatives au transport de vélos, telles que les suivantes :

  • Chaque autocar longue distance doit avoir un nombre minimum de places pour vélos. Idéalement, chaque autocar devrait être équipé d'un porte-vélo.
  • Les exploitants d'autocars doivent s'engager à maintenir le coût des billets pour vélos aussi bas que possible.
  • Les autocaristes doivent fournir des informations détaillées et précises sur la manière d'emporter un vélo à bord, y compris sur les processus de réservation, d'embarquement et de débarquement.
  • Les autocaristes doivent offrir une possibilité claire de réserver un vélo en ligne.
Transport de bicyclettes sur la Crossway d'Irisbus ©Kev22 (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Irisbus_Crossway_-_Ti'Bus_porte-vélos.jpg)
Transport de bicyclettes sur la Crossway d'Irisbus ©Kev22 (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Irisbus_Crossway_-_Ti'Bus_porte-vélos.jpg)

La possibilité d'emporter facilement un vélo avec soi dans de nombreux types de transports publics est essentielle pour le transport durable et un réseau de transport européen multimodal connecté, tout en apportant un soutien indispensable à l'industrie du cyclotourisme pour qu’il y ait #MoreCyclingTourism.