Retour à la liste
News

Histoire d’une traversée de la Bretagne à vélo

jeudi 8 octobre 2020
Pour vous convaincre que tous les moments de l'année sont bons pour parcourir les routes EuroVelo, lisez le récit de voyage de l'équipe de l'agence Abicyclette Voyages dans ce publireportage.

L'été se termine, mais la saison du cyclotourisme continue! L'équipe de l'agence de voyage Abicyclette Voyages, spécialisée dans l'organisation de voyages à vélo sur de nombreuses routes EuroVelo, affirme même que chaque saison est une saison de cyclotourisme. Pour le prouver, ils se sont lancés le défi de parcourir la section bretonne de la Vélodyssée, qui fait partie de l'EuroVelo 1 - Atlantic Coast Route, en février 2020. Lisez leur récit de voyage dans ce publireportage.

Une épopée de 3 jours en gravel sur la Vélodyssée

abicyclette voyages 5
Les froids matins d'hiver en Bretagne

L'EuroVelo 1 - Atlantic Coast Route, que nous voulions emprunter, nous a donné la possibilité de traverser la Bretagne à vélo du Nord au Sud. Nous voulions découvrir la Vélodyssée car nous y organisons chaque année des dizaines de circuits pour des cyclistes venant du monde entier dans le but de voyager à vélo en dehors du traffic, le long des rivières et des canaux.

Nous pensions que nous nous préparions à un défi hivernal lorsque nous avons prévu de faire ce tour de 490 kilomètres à vélo à la fin février. Mais nous nous trompions ! De 2°C le matin à 18°C en milieu d'après-midi, on aurait presque dit une vague de chaleur. Si cela nous a fourni des conditions agréables pour rouler, ces températures reflètent malheureusement les impacts de la crise climatique.

La première étape de la Vélodyssée

Au lever du soleil, le rendez-vous est sur le port de Roscoff, au pied du phare. La lumière du jour est superbe et renforce notre motivation pour débuter le voyage. En suivant les panneaux de la Vélodyssée, nous nous faufilons dans les rues étroites de la ville. Peu de temps après, nous faisons l’expérience de notre petitesse sous les viaducs de Morlaix. Faits de granit et d’acier, ils sont très impressionnants. Une brasserie face à la gare finit de nous convaincre que cette ville est le lieu idéal pour nous ressourcer. En quittant la ville à nouveau, nous grimpons sur une ancienne voie ferrée transformée en voie verte.

L’itinéraire nous emmène à présent le long du canal de Nantes à Brest. L'écoulement de l'eau à travers ce paysage vallonné est une réalisation technique impressionnante, même selon les normes actuelles. Les collines nous empêchent d'avoir une vue d'ensemble de l'effort nécessaire et de la distance qui nous reste à parcourir, mais nous atteignons finalement le sommet de notre parcours à la Tranchée des Bagnards, du nom des forçats qui ont creusé le canal reliant Nantes et Brest.

En redescendant, nous atteignons enfin l'impressionnante Abbaye de Bon Repos. L'imposant bâtiment n'a plus de fenêtres. Observée depuis le canal, cette abbaye ressemble à une maison-fantôme captivante et intrigante. Les anciennes dépendances situées à quelques mètres de cette mystérieuse bâtisse sont le lieu où nous passerons la nuit. Malgré leur aspect, nous y trouvons exactement ce que nous sommes venus chercher : un bon repos!

abicyclette voyages 1
Signalisation le long du canal Nantes-Brest

Étape 2: de Saint-Gelven à Redon

abicyclette voyages 2
Les champions cyclistes bretons Bobet, Hinault, Robic et quelques autres

L'abbaye est encore couverte de nuit lorsque nous nous réveillons et nous continuons notre traversée de la Bretagne à vélo dans l'obscurité. Quelques kilomètres après l'abbaye, nous découvrons une ancienne voie ferrée d'où nous profitons d'un lever de soleil radieux avant de pénétrer dans le territoire du Morbihan. Cette frontière départementale est difficile à identifier avec précision sans carte. Les paysages et les tracés sont changeants. Nous retrouvons le canal de Nantes à Brest qui rejoint le Blavet, la rivière qui traverse la Bretagne jusqu'à Lorient. À Pontivy, nous nous offrons le premier café et vrai repas de la journée, en terrasse et au soleil.

Nous entamons alors une succession de trois étapes de 25 kilomètres. Le château des ducs du Rohan, à Josselin, surplombe directement le canal comme pour le protéger. Nous le contournons et gravissons les ruelles historiques du centre ville, à la recherche d'un bistrot avec un service en terrasse pour profiter des 18°C du jour.

A 17h, Michèle et Frédéric, nos hôtes pour cette nuit, nous attendent dans leur Maison Jaune. Habitués comme nous le sommes à accueillir des voyageurs à vélo pendant la saison estivale, nous sommes à notre tour choyés par ce couple généreux et chaleureux. Des bières bretonnes patientent au frigo depuis la veille en prévision de notre arrivée. Nos hôtes nous installent confortablement dans de belles chambres soigneusement décorées et ils nous recommandent un restaurant unique en son genre, installé dans une brocante et où tout est à vendre : la chaise sur laquelle nous sommes assis, la table sur laquelle est servie notre deuxième bière de la soirée, et même l'assiette dans laquelle nous mangeons !

Étape 3: de Redon à Bourgneuf-en-Retz

Le lendemain matin, Michèle et Frédéric ont visiblement eu plus de facilité que nous à se lever. A 6 heures du matin, ils nous servent un des meilleurs petits-déjeuners de notre vie. Nous sommes émus par l'attention, les soins et la générosité de nos hôtes.

De retour sur la route, nous arrivons rapidement à Blain. Encore rassasiés par notre petit-déjeuner, nous décidons de continuer un peu au-delà des 50 premiers kilomètres avant de nous offrir un café et des sucreries. Nous nous demandons si nous pourrons finir notre longue section journalière avant la nuit.

Le parcours depuis notre départ de Nort-sur-Erdre et du canal de Nantes à Brest a été un mélange amusant de chemins de différentes tailles et de petites routes. Après plus de 280 km en ligne droite, nous apprécions une succession de virages et nous augmentons la cadence à chacun d’eux. A ce rythme, nous atteindrons Nantes rapidement.

Nous grimpons dans le quartier médiéval de la ville des Ducs de Bretagne, Bouffay. De là, l'itinéraire se poursuit sur le versant sud de la Loire. Le chemin s'avère plus accidenté que prévu. Nous sentons maintenant s'alourdir le poids de nos sacoches, mais nous serons bientôt récompensé par de petites routes panoramiques et de charmantes ruelles. Nous descendons enfin pour de bon et atteignons le canal de la Martinière, près de l'océan.

Avec nos dernières forces, nous nous lançons dans une course contre la montre. Un mélange de stress et d'excitation s'élève progressivement et nous pousse à reprendre le rythme après chaque intersection. L’itinéraire traverse des villes et ports historiques, ainsi que des stations balnéaires qui se sont développées depuis la fin du XIXe siècle.

abicyclette voyages 3
Quelle vue enrichissante après une longue journée en selle!

Traversée de la Bretagne à vélo: Nous l’avons fait!

A Pornic, nous passons la barre symbolique des 200 kilomètres. Au loin, sur l'autre quai, une longue file d'attente s'est déjà formée devant le célèbre glacier de la ville. Nos deux derniers kilomètres longent l'océan. Et comme récompense finale, le soleil s’y couche de façon spectaculaire. En selle depuis lever du soleil et jusqu’à son coucher, nous ressentons les effets de cette longue journée. Même si nos corps fatigués ont trouvé leur rythme et avancent encore à plus de 30km/h. A cette vitesse, nous atteignons pour finir Port du Collet sur les eaux du Falleron, le modeste fleuve sur lequel repose la frontière historique de la Bretagne et où s’achève notre voyage.

Ce récit de voyage est un publireportage d'Abicyclette Voyages. Si vous êtes intéressés par cette aventure ou par un autre voyage à vélo, visitez leur site web et trouvez diverses offres liées à l'EuroVelo 1 - Atlantic Coast Route et à d'autres itinéraires.