Retour à la liste
News

EuroVelo à pied: un voyage de 5 ans autour de l’Europe

mardi 23 juillet 2019
Comme on peut s'y attendre, EuroVelo reçoit beaucoup de messages de personnes souhaitant emprunter ses véloroutes. Mais parfois, nous sommes également contactés par d’autres types de voyageurs, qui se déplacent par des moyens de transport différents. Il y a quelques années, nous avions relayé l’histoire de “La Trottineuse” et de son impressionnant parcours en trottinette le long de l'EuroVelo 6 – Atlantique-Mer Noire. Nous avons récemment appris l’existence d'un autre voyage épique sur le réseau EuroVelo, cette fois-ci à pied.

En septembre 2016, le sculpteur Jean-François Aillet s'est lancé dans un périple de 15.000 km pendant 5 ans, traversant 18 pays européens en empruntant le réseau EuroVelo. L'objectif de son pèlerinage est de collecter 7000 échantillons de sable, en provenance de 100 plages bordant les 70 mers enregistrées par l'IFREMER (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer). Cette collection sera utilisée dans le cadre d'une sculpture appelée 'La Solitaire ... des marées'.

Le 19 septembre 2016, Jean-François Aillet est arrivé à l'aéroport de Saint-Jacques de Compostelle, poussant un chariot orné de quatre drapeaux rouge vif et d'une grande carte. Ce Veloped, un déambulateur de fabrication suédoise chargé de 120 kg de bagages, devait être son fidèle compagnon de voyage pendant les 5 années qui suivraient. Partant de Saint-Jacques-de-Compostelle, il s'est rendu à pied jusqu'à la ville côtière de Muxía, point de départ de sa quête. Et pendant 5 ans, il fait le tour du continent européen à pied pour revenir à son point de départ après 15.000 km. La plupart des nuits, il les passe à ciel ouvert dans son sac de couchage, comptant sur l'hospitalité d'étrangers sur son chemin pour se nourrir et s'abriter.

JFA-Puy-en-Velay-2016-A.jpg
Jean-François Aillet à le Puy-en-Velay. Photo credit: Eric Sander

Après s'être arrêté à la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle pour obtenir la bénédiction de Saint Jacques pour son pèlerinage, il s'est dirigé vers le golfe de Gascogne. Il a longé les côtes du nord de l'Espagne pour entrer en France à Hendaye, où il a rejoint l'EuroVelo 1 – Véloroute de l’Atlantique. Fin 2016, il a entamé sa marche vers le nord le long de l'EuroVelo 1, à travers les célèbres vignobles de Bordeaux et la ville portuaire historique de La Rochelle, jusqu'à Nantes. Là, il a poursuivi son voyage vers le nord, sur les côtes bretonnes, pour rejoindre l’EuroVelo 4 – Véloroute de l'Europe Centrale à Morlaix en juin 2017. Quelques semaines plus tard, le magnifique Mont-Saint-Michel s’élevait au loin devant lui.

eurovelo1.jpg
Le Veloped sur une section française de l'EuroVelo 1

Après quelques mois de repos, Jean-François a repris sa marche dans le sud de l'Angleterre. Après avoir atteint les falaises blanches de Douvres, il a pris le ferry pour Calais et a continué le long de l'EuroVelo 4 jusqu'à la frontière belge, où l'EuroVelo 12 – Véloroute de la Mer du Nord l’attendait. Le long de l'EuroVelo 12, il a traversé des stations balnéaires belges et néerlandaises et est arrivé en juillet 2018 à la ville dynamique de Hambourg. Il s'est ensuite rendu en Norvège et en Suède via le Danemark, empruntant tantôt l’EuroVelo 3 – Véloroute des Pèlerins, tantôt l’EuroVelo 12 – Véloroute de la Mer du Nord et l’EuroVelo 7 – Véloroute du Soleil.

mtstmichel.jpg
Le Veloped avec le Mont-Saint-Michel en arrière-plan

Au moment de la rédaction de cet article, Jean-François est arrivé en Finlande et se rend à pied à Helsinki en suivant l’EuroVelo 10 – Véloroute de la Mer Baltique. De là, il continuera à travers les États baltes le long de l'EuroVelo 11 – Véloroute de l'Europe de l'Est et devrait atteindre Berlin fin 2019 en suivant l'EuroVelo 2 – Véloroute des Capitales. En 2020, il se rendra de Berlin à Rome en passant par Prague, Vienne et Venise, marchant le long de l'EuroVelo 7 – Véloroute du Soleil, l’EuroVelo 9 – Baltique-Adriatique et l’EuroVelo 8 – Véloroute de la Méditerranée. Il atteindra la fin de son grand voyage en 2021, lorsqu'il retournera à Muxía, où tout a commencé en 2016.

Les échantillons de sable, le Cube et La Solitaire ... des marées

Mais quel est le but du pèlerinage de Jean-François? Il s’agit de prélever 7000 échantillons de sable sur différentes plages et rives de fleuves du monde entier. Les 1000 premiers échantillons récoltés ont été stockés cryogéniquement dans une boîte qu'il appelle "Le Cube", et que l'astronaute français Jean-François Clervoy a emmenée dans l’espace et ramenée. Jean-François Aillet transporte maintenant le Cube avec lui partout où il va, sur son Veloped. Actuellement, le nombre d'échantillons s'élève à 1 700. Une fois terminée, la collection sera la pièce maîtresse d'une sculpture monumentale appelée La Solitaire ... des marées.

sculpture.jpg
Modèle de La Solitaire ... des marées

Pour en savoir plus sur le pèlerinage de Jean-François Aillet à travers l’Europe et sur son projet artistique, visitez http://www.aillet.com.

Remarque: les itinéraires EuroVelo comprennent différents types d'infrastructures (routes publiques, pistes cyclables dédiées, voies vertes, etc.) et certains d'entre eux peuvent ne pas convenir à d'autres moyens de transport que le vélo. Veuillez consulter les législations nationales avant d’entamer votre voyage et, en cas de doute, contactez le Centre de Coordination National ou Coordinateur EuroVelo correspondant.